Tentacule À Secouer Prestement, Vol.TrenTe-Cinq :: plage câline & bleuet en silex

hémisphère

Dans le cas présent, il ne s’agit pas de souhaiter

mais d’obéir à la raison

Au crépuscule de tes manies apparaît soudain un relief de contrastes

soulagement de mes contradictions

c’est encore toi qui a raison

non parce que j’ai tort

tu as raison dans ta lucidité

en écho à ton autorité

car je ne suis pas mature

…pas encore !

Saisie

je le suis

trop tard ?

non. pas trop tard. pour plus tard

Ta vision

un parcours

mes orifices tels des caps à franchir

à commencer par ma bouche > mes lèvres ; ma langue ; ma gorge : un vestibule à l’intérieur duquel ton phallus imprime ses déplacements

_ il est gonflé celui-là !

…oserais-je dire

_ audacieux, curieux, doux, dur, frondeur

tout le tremblement

ainsi secouées

aucunes parois ne résistent plus

raz-de-marée

tsunami

_couvre-toi et pénètre le seuil de mon palais

il est tout de velours

chaleureux

enveloppant

nos organes en tête-à-tête

sensible à mon agitation

tu aspires à plus d’espace

splasch! embarqué dans un tourbillon

ton phallus s’intime naturellement dans la vallée de mon cul

devenu lac

tu trouveras là tout l’espace dont tu as besoin pour t’abandonner

sans doute

lorsque tu te rappelleras mon/nom

il sera en cendres

éperdue

je l’étais

Léthé

fleuve de l’oubli

coulant comme le nœud autour de mon cou

à moi où les cris demeureront prisonniers pour l’éternité

Tourner Avec Sa Page, Vol. TT2 :: mourir bleme

Jeu de liste comprenant qui comprendra, une synthèse vocale from hell. Ainsi, je découvrai que « hell » en allemand signifie « lumineux, brillant »

Extrait de Souvenir du futur de Krzyzanowski & de Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Dagerman : http://chabrieres.pagesperso-orange.fr/texts/consolation.html

00 > field recording – depuis  ma fenêtre (2018)

00’28 > Windows de Peter Greenaway (1975)

04’36 > Fahrenheit de Umo-Detic (1989)

09’45 > Main theme – Hausu (1977)

12’46 > Necrofellatio B de Mauthausen Orchestra (1982)

36’58 > Tenderness de Michel Godard & Ibah Radwan

45’40 > I can’t hardly stand it de The Cramps (1980)

48’18 > Die Kinder sind allein de Clair Obscur (1984)

52’26 > Field recording – depuis ma fenêtre (2018)

Extraits des films  Mauvais sang & Les liaisons dangereuses 1961